Stop au dénigrement : les institutions zoologiques n’ont jamais été aussi utiles à l’étude et à la protection des espèces !

Le congrès mondial de l’Union Mondiale pour la Conservation de la Nature (UICN) vient de s’achever à Marseille. Il réunissait des milliers de spécialistes et défenseurs de l’environnement du monde entier, tous présents pour dresser le bilan, terrible, de l’état de notre biodiversité. 30% des 138 374 espèces évaluées sur la liste rouge des experts de l’UICN sont désormais considérées comme menacées de disparition.

Et dans cette course contre la montre, l’UICN a encore rappelé que tous les acteurs de la conservation doivent se mobiliser pour lutter contre l’érosion de la biodiversité. Y compris les institutions zoologiques. A quelques mètres du pavillon France, où s’est exprimée à plusieurs occasions Mme Barbara Pompili, Ministre de la Transition Ecologique, on pouvait découvrir les actions des membres de l’Association Mondiale (WAZA), Européenne (EAZA) et Française des Parcs Zoologiques (AFdPZ), sur le terrain (en pleine nature ou « in situ ») et au sein de leurs institutions (« ex situ »). Les Institutions zoologiques sont au cœur du mouvement initié par l’UICN pour lutter contre la disparition des espèces appelé « Reverse the Red », un programme basé sur des faits scientifiques, l’union de tous les savoirs à l’échelle mondiale en matière de conservation et qui se veut résolument optimiste. Leur slogan: “We KNOW how to save species, We BELIEVE we can, TOGETHER we will1.

En France, dauphins et orques se retrouvent depuis plus de sept ans au centre d’un débat stérile qui oppose une vision teintée d’idéologie animaliste et une vision qui se veut basée sur une analyse scientifique de faits observables et de constats mesurables dans le but d’assurer le bien-être des animaux. Le dernier épisode, de ce qui ressemble de plus en plus à un feuilleton, a été l’annonce en octobre 2020 par Madame Pompili de la fin, sous sept ans, de la présence de dauphins en zoos et leur replacement dans des « sanctuaires », sans que ne soit précisé ce que l’on entend par ce terme ou que des garanties scientifiques ne soient à aucun moment apportées quant au maintien de conditions y permettant leur bien-être.

Nous, signataires de cette tribune, sommes témoins des conditions offertes aux animaux en institutions zoologiques et de leur utilité pour sensibiliser le plus grand nombre aux menaces grandissantes que nous les voyons affronter dans leur milieu naturel, tout particulièrement les dauphins et marsouins. Selon l’évaluation la plus récente de l’UICN et du groupe de travail « Baleines/dauphins » (UICN CSG, 2021), 46% des baleines et des dauphins dans le monde sont considérés comme vulnérables, gravement menacés ou menacés d’extinction. En 2006 le dauphin de Chine ou Baiji était déclaré éteint, en 2017 il ne restait que 92 dauphins d’Irawady vivant dans le Mékong, en octobre 2019 on ne comptait plus que 9 marsouins Vaquitas dans le golfe de Californie, en novembre, au Brésil, on ne comptait plus que 600 dauphins Tursiops de Lahile et la population de dauphins à bosse de l’Atlantique diminue de moitié chaque année en Afrique. On estime que les prises accidentelles dans les filets font disparaitre en Amérique du Sud plus de 4000 dauphins de La Plata et, plus proche de nous, sur les côtes françaises, 10 000 dauphins communs … chaque année.

Nous, éthologues, vétérinaires, biologistes, spécialistes de l’anatomie et de la cognition des delphinidés, contribuons activement, pour certains depuis plus de 60 ans, à augmenter nos connaissances sur ces animaux. Besoins énergétiques, reproduction, soins maternels, perception de l’environnement (avec par exemple la découverte et l’étude du sonar) ou encore la modélisation de l’impact de la pollution sont des exemples parmi tant d’autres de contributions majeures des institutions zoologiques pour comprendre la physiologie et le comportement de ces animaux pour mettre en place des outils et des mesures de protection adaptés pour aider les populations sauvages. Les plus grands spécialistes de la sauvegarde des cétacés se sont regroupés au sein de l’ICPC (Integrated Conservation Planning for Cetaceans) un groupe de travail de l’UICN qui propose une liste d’actions concrètes au service de dauphins et des marsouins. Comme pour tous les autres animaux sauvages menacés, ces chercheurs s’inscrivent dans la « One Plan Approach », c’est-à-dire une volonté de mobiliser tous les spécialistes, ici des mammifères marins, présents sur le terrain ou/et en institutions zoologiques.

Nous, scientifiques spécialisés dans l’étude des mammifères marins et acteurs de leur sauvegarde, co-signons cette tribune pour rappeler que le potentiel scientifique que constitue les zoos modernes hébergeant des cétacés doit non seulement être préservé, mais être encouragé au moment où ce travail est reconnu comme indispensable par les plus hautes autorités internationales de protection de l’environnement.

Nous co-signons cette tribune pour partager notre inquiétude quant au devenir des dauphins français qui se reproduisent naturellement dans les zoos modernes. Plus de 90% des individus y sont nés et les prélèvements en milieu naturel interdit en Europe depuis plus de 30 ans. Ni dans le projet de loi visant à lutter contre la maltraitance animale prochainement discuté au Sénat, ni dans les annonces de Madame la Ministre n’est proposée pour eux de solution d’hébergement aussi convaincante en matière de respect du bien-être animal que celle offerte par les institutions zoologiques modernes.

Nous co-signons cette tribune car les nombreuses campagnes de dénigrement contre les institutions zoologiques, tout particulièrement celles hébergeant des cétacés, éloignent toujours plus le regard du grand public du véritable défi commun à tous : enrayer la perte de biodiversité sur terre et en mer.

Ne mélangeons pas animalisme et protection de l’environnement. Basons nos décisions sur une image complète et réaliste de la crise actuelle du vivant. Plutôt que d’interdire et détruire, travaillons sur un cadre légal garantissant le bien-être des animaux dans les zoos modernes et incitant à toujours plus de recherches au service de la conservation. C’est ainsi que nous comprenons les nombreux messages et déclarations porteuses d’espoir qui ont été faites au congrès mondial pour la Nature qui se tenait à Marseille.

  • Dr. Javier Almunia, Directeur de la Fondation Loro Parque et Président de l’Association des Zoos et Aquariums Ibériques
  • Dr. Elizabeth Ames Audra, responsable de la bioacoustique pour la fondation Oceanogràfic
  • Pr. Mats Amundin, zoologiste et coordinateur du Static Acoustic Monitoring of the Baltic Sea Harbour Porpoise (SAMBAH) Association Française des Parcs Zoologiques (AFdPZ)
  • Pr. Gordon B. Bauer, Professeur Emérite au New College of Florida
  • Dr. Jörg Beckmann, Directeur Biologique, vice-directeur du zoo de Nürnberg
  • Msc. Christian Bergler, Pattern Recogntion Lab de la FA Universität
  • DVM et Dr. Barbara Biancani, chercheuse à la University of Padova
  • Pr. Kristy L. Biolsi, Directeur du Center for the Study of Pinniped Ecology & Cognition (C-SPEC) – St. Francis College
  • Msc. Martin Boye, Directeur Scientifique de Planète Sauvage et Président de Planète Sauvage Nature
  • Msc. Sabrina Brando, Directrice de Animal Concepts et spécialiste du bien-être animal
  • Isabelle Brasseur, Directrice recherche, conservation et éducation du Marineland, Antibes
  • Dr. Jason Bruck, Professeur assistant en Biologie de la Stephen F. Austin State University
  • Andrea D. Cabrera, Vice-président de la Fundación Mundo Marino
  • DVM Rocio Canales Merino, vétérinaire mammifères marins de Mundomar
  • Pr. Emeritus Richard C. Connor, chercheur au Biology Department UMASS-Dartmouth
  • Art Cooper, Vice-Président et Directeur des Operations du Dolphin Plus Marine Mammal Responder (DPMMR)
  • Nancy Cooper, Présidente du Dolphin Plus Marine Mammal Responder (DPMMR)
  • Dr. James Danoff-Burg, Directeur de la Conservation au Living Desert Zoo and Gardens ecoordinateur du programme de sauvetage du marsouin Vaquita
  • Danny De Mann, EAZA Directeur pour la Conservation et la gestion des Populations pour l’Association Européenne des Zoos et Aquariums
  • Dr. Alice De Moura Lima, Biologiste à Ecosul turismo
  • DVM Maria Delclaux, Responsable animalière et Vétérinaire au Zoo Aquarium de Madrid
  • Dr. Fabienne Delfour, Ethologue chez Animaux et compagnie
  • Pr. Bertrand Deputte, chercheur à l’Unité d’éthologie de Maison Alfort
  • Dr. Kathleen Dudzinski, Directrice du Dolphin Communication Project & Editrice de Aquatic Mammals Journal
  • Dr. Andreas Fahlman, Responsable du programme de recherche et conservation pour la Fundacion Oceanografic
  • DVM Adrian Faiella, Directrice Vétérinaire de l’Aquarium Mar del Plata
  • DVM Delphine Féjan, Vétérinaire Mammifères marins
  • Dr. Daniel Garcia Párraga, chercheur et Directeur Technique de la Fundacion Oceanografic
  • Dr. Rodrigo Cezar Genoves, chercheur au Marine Megafauna Ecology and Conservation
  • Laboratory (ECOMEGA) de la Federal University of Rio Grande
  • DVM Claudia Gili, Présidente du Marine Mamal tag de l’Association Européenne des Zoos et Aquariums
  • Robert Gojceta, Coordinateur du programme européen du suivi de la population du grand dauphin pour l’Association Européenne des Zoos et Aquariums
  • Pr. Heidi E. Harley, Directrice du département Environmental Studies au New College of Florida
  • DVM, MSc Martin Haulena, Vétérinaire en chef et Directrice de la Santé Animale au Vancouver Aquarium
  • Pr. Heather Hill, Professeure au Department of Psychology, St Mary University
  • Dr. Sandra Honigs, Directrice adjointe de l’Aquazoo Löbbecke Museum
  • MSc. Jakob Højer Kristensen, chercheur et biologiste, expert mammifères marins indépendant.
  • MSc. Tim Huettner, chercheur à la University of Rostock et au Zoo de Nuremberg
  • DVM Marina Ivancic, Vétérinaire et Radiologiste mammifères marins au American College of Veterinary Radiology
  • Dr. Kelly Jaakkola, Directrice de Recherche au Dolphin Research Center
  • Prof. Jorg Junhold, Président de l’Association Allemande des Jardins Zoologiques
  • Dr. Thomas Kauffels, Président de l’Association Européenne des Zoos et Aquariums,
  • Président du Comité des Membres de l’Association Mondiale des Zoos et Aquariums
  • Dr. Stéphanie King, Maitre de Conférence du collège de Biologie à la University of Bristol
  • DVM Geraldine Lacave,Vétérinaire spécialiste des Mammifères Marins chez Marine Mammal Veterinary Service
  • DVM Augustin Lopez Goya, Directeur biologique au Zoo Aquarium de Madrid
  • DVM Juan Pablo Loureiro, vétérinaire spécialiste de la reproduction à la Marine World Foundation
  • Prof. Andreas Maier du Pattern Recogntion Lab de la Friedrich-Alexander-Universität
  • Dr. Radhika N. Makecha, Professeur Agrégé en Recherche et Psychologie animale de la Eastern Kentucky University
  • Pr. Xavier Manteca, Professeur en comportement et bien-être animal à la Autonomous University of Barcelona
  • Dr. Lance Miller, Vice President de la Conservation Science and Animal Welfare Research de la Chicago Zoological Society
  • DVM Tania Monreal Vétérinaire Faune Sauvage du International Zoo Vet Group
  • DVM Baptiste Mulot, Responsable vétérinaire au ZooParc de Beauval et Directeur de la recherche de Beauval Nature
  • Dr. Shawn R. Noren, chercheur au Institute of Marine Science, University of California at Santa Cruz
  • Prof. Elmar Nöth du Pattern Recogntion Lab à la FA Universität
  • DVM Florence Ollivet, Vétérinaire en exercice Faune Sauvage et Exotique. Chevalier dans l’ordre national du Mérite.
  • Pr. Theo Pagel, President de la World Association of Zoos and Aquariums
  • Dr. Christina Pilenga, Responsable Scientifique à Zoomarine Italy
  • DVM – ECZM Romain Potier, Vétérinaire spécialisé faune Sauvage
  • Pr. Eduardo R. Sechi, chercheur au Marine megafauna Ecology and Conservation Laboratory – Federal University of Rio Grande
  • Prof. Ursula Siebert, Vétérinaire spécialiste de la faune sauvage, Spécialiste certifiée en Faune Sauvage et protection des espèces à Institute for Terrestrial and Aquatic Wildlife Research (ITAW) de la University of Veterinary Medicine Hannover
  • Dr. Jochen Reiter, Directeurde l’Aquazoo Löbbecke Museum
  • Pr. Sam Ridgway, professeur Emérite, département de Pathologie de l’USCD, Président de la National Marine Mammal Foundation
  • DVM Umberto Romani Cremaschi, Vétérinaire à Mundomar
  • DVM Guillermo J. Sánchez Contreras, Responsable du Département vétérinaire et scientifique du Mediterraneo Marine Park
  • Dr. Agathe Serres, chercheuse à l’Institute of Deep-Sea Science and Engineering
  • DVM Claire Simeone, Présidente du Marine Mammal Conservationist Sea Change Health
  • Dr. Ralph Simon, Chercheur associéau Nuremberg Zoo et à la Antwerp University
  • DVM Arlete Sogorb, Vétarinaire spécialiste des mammifères marins.
  • DVM et Dr. Oriol Tallo-Parra Chercher en bien-être animal, au Zoo Animal Welfare Education Centre (ZAWEC) à la Universitat Autònoma de Barcelona
  • Dr Barbara Taylor, Vice Presidente du Integrated Conservation Planning for Cetaceans of the IUCN Cetacean Specialist Group
  • Msc Sara Torres Ortiz, chercheuse au Max Planck institute.
  • DVM Forrest I. Townsend Jr., Vétérinaire au Marine mammal veterinarian Gulfarium
  • DVM Pam Tuomi, Vétérinaire émérite au Alaska SeaLIfe Center
  • Dr. Mark R. Turner, chercheur au Dolphin Communication Analytics
  • DVM et Dr. Niels Van Elk, Vétérinaire et chercheur indépendant spécialiste des mammifères marins
  • Dr. Elio Vicente, Directeur scientifique de la Fondation Zoomarine
  • Dr. Lorenzo Von Fersen, responsable Recherche et Conservation au Nürnberg zoo et Président de Yaqu Pacha
  • Dr. Randall S. Wells, Vice-Président du Marine Mammal Conservation et
  • Directeur du CZS’s Sarasota Dolphin Research Program
  • Dr. José Zamorano-Abramson, Chercheur au Grupo de Psicobiología Social, Evolutiva y Comparada du Departamento de Psicobiología y Metodología en Ciencias del Comportamiento de la Universidad Complutense de Madrid
  • Stephanie Zech, responsable du Studbook pour le South American Fur Seal au Zoo Dortmund
  • DVM et Dr Martin Zordan, Chef de la Direction de la World Association of Zoos and Aquariums

Pr. – Professeur
Dr – Docteur en Sciences
DVM – Docteur en Médecine Vétérinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Información básica sobre protección de datos Ver más

  • Responsable LORO PARQUE, S.A..
  • Finalidad  Moderar los comentarios.
  • Legitimación Su consentimiento.
  • Destinatarios  LORO PARQUE, S.A..
  • Derechos Acceder, rectificar y suprimir los datos.
  • Información Adicional Puede consultar la información detallada en la Política de Privacidad.

Esta web usa cookies para mejorar su experiencia en nuestra web.    Configuración
Privacidad